Après un hiver plutôt orienté sport et soirée, il est temps de reprendre de l’activité, de plus nous avons un weekend commun dispo avec Rems, pas d’hésitation, on fonce ! On part dans l’idée de pas mal bouger afin de tomber sur des poissons actifs dans au moins un des trois lieux que nous allons visiter. Une semaine auparavant je viens en repérage sur ce petit barrage de la côte d’azur, un bon groupe de poissons est en surface avec quelques individus colorés qui pourrait rapidement devenir des targets. 

Les poissons se cantonnent sur une berge bien précise, la plus abrupte, réalisant des allez-retours réguliers, signe d’activité encourageant à cette période, l’idée sera donc de passer deux nuits sur ce lac mais sans y réaliser les journées, puisque les poissons semblent plus intéresser à flâner en surface à ce moment la. Après une prise de connaissance des différents spots en bordure, j’y éparpille quelques kilos de billes en espérant pouvoir venir y faire une petite nuit dans la semaine histoire de prendre la température. Par manque de temps, cela n’est en fait pas possible, ce n’est pas grave, les poissons ont au moins eu un premier contact avec ces appâts sans signes de pièges.

Vendredi nous arrivons light pour grimper jusqu’au spot. Une approche discrète avec peu d’appâts et des montages positionnés à vue sur les petites marches formées par la roche qui permettent au plomb de ne pas s’évader quelques mètres plus bas. La nuit est calme, au matin des sauts se font entendre, l’activité semble s’enclencher sur ce créneau. 

Ma canne la plus proche de nous démarre enfin, une miroir bien sombre s’est faite piéger juste sous nos pieds, en s’inclinant un peu au dessus du rocher nous aurions pu la voir se piquer en direct. 

Quelques photos puis nous plions, remettons un peu d’appâts sur les zones et nous dirigeons vers un autre lac que nous avons amorcé la veille. Après une petite demie heure de pêche on se fait salement aligner par la patrouille pour une histoire d’ardillons, une réserve naturelle ou la pêche est autorisée mais très encadré. La première prune de l’année ! Bref on doit remonter toutes les cannes pour mettre les hameçons aux normes, l’approche discrète ne l’est plus après les relances… On fait tirer mais en milieu d’aprem c’est trop on se tire pour retourner tout poser propre à vue sur le petit barrage. 

Une fois de plus la nuit est calme et rebelote l’activité se fait entendre au petit matin, Rems déclenche rapidement une touche, une belle commune avec une teinte typique des lieux. Nous décidons de faire tirer le coup du matin, de plus le montage ayant trouvé preneur était assez éloigné des autres cannes, il reste donc une chance de rentrer une touche dans les heures à venir. 

La veille j’avais justement positionner une canne dans la vase sur le bas de cassant dans environ 6m pour tenter une approche différente. Celle ci run justement au moment du petit déj, un bon combat plus tard un poisson bien orangé fait son apparition, au début on pense à une koï, mais non c’est un genre de ghost mais d’un calibre supérieur, un poisson intéressant du barrage !

On sait que ces deux runs ont bien entamés la tranquillité de la zone, nous laissons encore pêcher un petit moment puis il est temps de plier. Balade tranquille sur un autre lac pour le repas du midi puis direction la destination du soir. 

Nada cette nuit la mais un repas de qualité avec la visite de Damien ! Merci mec ! C’est tout pour ce week-end, trois poissons sur le barrage, avec des robes bien particulières, c’est cool. Durant les soirées nous avons planifié une partie des attaques et objectifs de l’année, le meilleur est à venir !  Lucas